CTSD de rentrée du 2/9/20

Le compte rendu par Isabelle BABIN, du Snudi FO 17


Le CTSD de rentrée s’est réuni ce matin pour prononcer les dernières mesures de carte scolaire.
Après avoir écouté les représentants du personnel évoquer quelques situations d’écoles à la hausse,  l’administration répond qu’il est possible dans ces écoles de réorganiser la répartition en cours doubles. 
 
4 Ouvertures de classe ont été prononcées :

  • Jean Bart La Rochelle maternelle ( + maintien de la décharge totale école d’application ) + élémentaire (REP+) 
  • Le Bois plage maternelle 
  • Le Château d’Oléron élémentaire 

 
Auxquelles il faut ajouter des mesures accompagnant des projets innovants

  • 1 ETP Circonscription de Rochefort sur 4 écoles (4 x 0,25)
  • ½ ETP Circonscription de Saintes Jean Jaurès +  Roger  Perrat (Projet autour de la langue orale)
  • ½ ETP Circonscription de Jonzac Ecole de Pons (langue orale)
  • 1 ETP Circonscription de Saint Jean d’Angély :  1 enseignant travaillerait en lien avec l’équipe de circonscription autour de l’accompagnement des équipes autour de la difficulté scolaire.
  • ½ ETP Ecole de Saujon (amélioration du climat scolaire et difficulté sociale

 
D’autres mesures ont été annoncées : 

  • Ouverture d’1/2 ETP Petite Couture Aytré ( difficulté scolaire  et innovation dans les pratiques pédagogiques)
  • ½ poste supplémentaire pour l’IME Port Neuf La Rochelle (autisme) pour compléter le ½ existant

A noter qu’un poste de BD resté vacant depuis longtemps sur Echillais ferme définitivement
 
Un groupe de travail réfléchissant sur la direction d’école se réunira pour la première fois le
16 septembre.
Interrogée par les organisations syndicales au sujet des évaluations nationales pas nécessairement pertinentes après le confinement du printemps et l’absentéisme des élèves, l’administration réaffirme l’obligation de les mettre en œuvre quel que soit le contexte sanitaire.
 
 
Force Ouvrière s’abstient lors de ce vote considérant que la situation dans les écoles est loin d’être satisfaisante d’autant qu’en juin et mars derniers, nous avions évoqué la situation alarmante des remplacements sur certaines circonscriptions. Situation aggravée ( et non anticipée) par la crise sanitaire qui contraint des collègues fragiles ou malades à ne pas reprendre. Les remplacements en cette rentrée sont déjà trop nombreux.
Un recrutement sur la liste complémentaire pourrait être une solution….
 
Isabelle BABIN, membre du Snudi FO 17

Compte-rendu CTSD d'ajustement du 19 juin 2020

par Isabelle BABIN, du Snudi FO 17

Un CTSD d’ajustement s’est tenu vendredi 19 juin. 

La priorité annoncée par la DASEN étant l’ouverture de postes devant élèves, nous ne pouvions que nous réjouir, néanmoins seulement 3 classes ont été ouvertes à l’issue de l’instance. 

Réaumur élémentaire à la Rochelle, 

Chagnolet (Commune de Dompierre/mer) élémentaire

Meursac élémentaire 

+

 ½  Poste Parcours Emile (langue étrangère Anglais) Condorcet élémentaire La Rochelle 

½  Poste CPC Aunis Nord Atlantique

½  Poste (fermeture  d’1/2 pour ouvrir 1 poste entier) chargé de mission formation continue, déclinaison départementale du plan académique

½  Poste (fermeture  d’1/2 pour ouvrir 1 poste entier) Plan Français (anciennement « maîtrise de la langue »)

Financement d’un poste 1er degré Service Militaire Volontaire 

 

 

D’autres ouvertures envisagées après comptage des élèves à la rentrée, annoncées dès maintenant,  auraient permis aux équipes pédagogiques de s’organiser dès cette fin d’année scolaire, l’administration reporte donc ses décisions à la rentrée, ce qui n’est pas de nature à apaiser le climat actuel dans les écoles. 

Par ailleurs Force Ouvrière a attiré l’attention de la DASEN, comme elle l’a fait au mois d’avril, sur la situation dramatique des remplacements sur le département, et ce, bien avant la crise sanitaire. L’administration a informé le CTSD qu’elle engageait une réflexion à ce sujet. 

 

Force Ouvrière s’abstient lors de ce vote, jugeant insuffisantes les mesures d’ouvertures devant élèves annoncées, estimant également que la situation préoccupante des remplacements, signalée lors des groupes de travail et du précédent CTSD n’ait pas été prise en compte.